Guillaume Martin dauphin de Pogacar ! (+ Vidéo)

Pincez-nous les kids, on rêve ! Contre toute attente et après deux tiers de la Grand Boucle effectués, on a un frenchy hyper bien classé au classement général ! Il s’agit de Guillaume Martin (Cofidis) qui, à force de se montrer attaquant et opportuniste, se retrouve 2eme du classement général, derrière l’intouchable maillot jaune Tadej Pogacar. Encore une semaine terrible pour que Guillaume puisse préserver sa place sur le podium final mais il faut y croire !   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de l’arrivée de cette 14eme étape à Quillan, c’est le Hollandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) qui a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur après avoir surpris le groupe d’échappées. Et comme en cyclisme, à l’instar de tous les autres sports d’ailleurs, les réalisations sont très souvent bien différentes du projet de scénario original, on a eu droit cette fois-ci à une magnifique surprise. Dans notre tournage du jour et alors que le leader de l’équipe Cofidis n’avait toujours qu’une seule idée en tête depuis son départ de Brest, c’est à dire gagner une victoire détape sans du tout vouloir jouer le classement général final, les leaders n’ont pas bougé d’un cil dans le peloton principal et Guillaume Martin en a donc profité pour se replacer « incognito » au classement général, comme nouveau dauphin de Tadej Pogacar !  

 

Cette 2eme place qu’aucun spécialiste n’avait pronostiqué après deux semaines du Tour de France est dû à l’incroyable ténacité du Français qui, échappée après échappée, a grignoté du temps (il a repris près de 5mns30s au peloton samedi) jusqu’à se hisser à cette magnifique place de dauphin. 

Il reste maintenant 8 jours de course jusqu’à l’arrivée des Champs Elysées à Paris. 8 jours qui s’annoncent terribles avec notamment l’entame des étapes pyrénéennes. Il faut bien avouer que Guillaume n’est pas encore considéré comme un véritable danger direct, non seulement par le maillot jaune mais aussi par les Uran, Carapaz et autres Vingegaard, car ils le sentent sûrement émoussés physiquement après deux semaines de course où il a beaucoup donné. Mais on est cependant sûr d’une chose : plus personne ne le laissera bouger un doigt de pied sur la pédale tant qu’il naviguera à ce niveau-là au classement général !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si l’évocation des deux effrayantes arrivées au sommet au Col du Portet et Luz-Ardiden nous amènent déjà des sueurs froides en nous disant que cela risque d’être terrible pour notre français, notre optimisme nous rattrape vite car l’on se persuade que Guillaume saura trouver les cannes non seulement pour ne pas exploser, mais pour se maintenir à flots et se retrouver en position de jouer le podium jusqu’au bout ! Allez Guillaume, fais plaisir à tous les kids que nous sommes et sers toi de l’énergie que l’on te transmettra quand on te verra passer devant nous ! 

Retrouve toutes les interviews ici