Les Français, « rois du volant » ?

On a une petite « colle » pour vous les kids…. Savez-vous quel est, en France, le sport olympique qui a connu la plus forte progression de licenciés depuis 2000 ? Vous « séchez »  ? Et bien il s’agit du badminton. En effet, de 70 000 en 2000, la Fédération Française de Badminton est passée à 191 000 pratiquants aujourd’hui. Pourquoi un tel engouement ? Peut être parce que ce sport est la première discipline scolaire et que cela permet à beaucoup de jeunes, garçons et filles, de découvrir l’intérêt et le côté spectaculaire du badminton… Et peut être, également, parce que ses règles sont simples et qu’il s’agit là d’une activité ludique et physique facile à pratiquer, en loisirs comme en compétition, entre copains ou en famille.

 

 

La badminton séduit les jeunes sportifs par sa simplicité et son côté à la fois ludique et physique.

 

Les Internationaux de France dans le « top 9 » mondial
Alors si on vous parle de « bad », aujourd’hui, c’est parce que se déroule actuellement et jusqu’au 29 octobre à la salle Pierre de Coubertin à Paris les Internationaux de France de badminton. Un tournoi – un peu comparable aux Internationaux de France de Tennis de Roland-Garros – qui figure parmi les 12 plus gros rendez-vous mondiaux et qui devrait encore gagner en notoriété dans les années à venir. En effet, en 2018, il deviendra l’une des 9 plus importantes compétitions mondiales de badminton. Ce tournoi est donc aussi l’occasion d’admirer le talent des plus grands joueurs de « bad » de la planète. Avec, malheureusement, pour le moment peu de français puisque le premier tricolore, Brice Leverdez, pointe à la 24e place du classement mondial. Un classement dominé par les joueurs asiatiques (chinois, coréens, indiens, thaïlandais, etc.) mais aussi par les… danois. Le numéro un mondial est d’ailleurs un homme venu « du nord », Viktor Axelsen.

 

 

Numéro un français, Brice Leverdez est classé au 24e rang mondial.

Et Brice LEVERDEZ a livré un match convaincant pour son entrée en lice !

Brice était opposé au Danois, Rasmus GEMKE, moins bien classé que lui (n°64) mais dont la victoire en qualifications la veille a bien prouvé qu’il avait sa place dans ce tableau principal.
Le Français, relâché et appliqué, a réussi à tourner le jeu à son avantage face à un adversaire plus jeune mais également plus fébrile. Il a remporté le premier set sereinement (21/15). Mis en confiance par le gain du premier set, Brice a assuré sa domination dans le second pour finalement remporter le match sur le score net de 21/15 21/9. Et pourtant Brice Leverdez pouvait redouter son adversaire qui avait eu le temps de s’habituer à la salle la veille, comme il nous l’a dit lui-même : « Lui il connaissait la salle puisqu’il a joué hier, moi non. Mais bon je suis très bien rentré dans le match, ce qui m’a permis de mieux jouer ».
Concernant la suite de la compétition, l’octuple champion de France cherchera avant tout à garder ce plaisir du jeu qui lui a permis de réussir d’incroyables performances à plusieurs reprises « Je vais essayer de prendre de plus en plus de plaisir, de me relâcher de plus en plus. Et tant que je gagne, ce sera très bien ! ».

Brice joue aujourd’hui son huitième de finale face au vainqueur de l’édition 2016 du tournoi, le Chinois Shi Yuqi tête de série numéro 4 et vainqueur sur Kazumasa Sakai (21/19 21/19). Allez Brice !

Retrouve toutes les interviews ici