Escrime : Thibus et Cannone, reine et roi d’Egypte (+ Vidéos)

Les championnats du Monde d’escrime se déroulent en ce moment au Caire (Egypte), et les français sont en très bonne condition. Cela se traduit notamment par 2 médailles d’or déjà décrochées.

 

Cannone double la mise

« Un petit tour et puis s’en va« . C’est ce que se disaient certains (idi***) amateurs d’escrime après les Jeux Olympiques de Tokyo et le sacre de Romain Cannone. Et bien le français a parfaitement répondu à cette critique en faisant le doublé JO – Monde. Il a décroché hier son premier titre mondial de sa jeune carrière après un parcours bien plus compliqué qu’au Japon. 

En quart de finale, il a dû se défaire du kazakhe Ruslan Kurbanov qui ne le lâchait pas d’une semelle jusqu’à 12 – 12. Romain s’est quand même débarrassé de lui sur le score de 15 – 13. Un combat tendu qui amorçait le chemin pavé de difficultés. Eh oui, dès le tour suivant, la tâche s’est déjà corsée un peu plus. Le belge Neisser Loyola l’a poussé jusqu’à l’ultime touche 14 – 14. Le frenchy a réagi de la plus belle des manières en utilisant sa botte secrète : la touche au pied. Cette fulgurance pure jus de Cannone lui a permis d’accéder à la finale.

Une finale qui s’est déroulée plus facilement que les joutes précédentes. Face au japonais Kazuyasu Minobe, l’épéiste tricolore s’est imposé 15 – 11 sans grande difficulté. C’est la confirmation d’un grand champion qui a encore de belles années devant lui. 

https://twitter.com/i/status/1549452444035424260

Thibus a repris le flambeau

Il était temps que le fleuret féminin français retrouve le goût de l’or. 51 ans après Marie-Chantal Demaille, Ysaora Thibus décroche la médaille d’or aux championnats du Monde. C’est aussi une belle consécration pour elle qui décroche enfin un titre à l’international, après ses 14 titres de championne de France. 

Ysaora Thibus a roulé sur la concurrence dans ce tournoi mondial. Son quart de finale s’est déroulé sans accroc face à la japonaise Sera Azuma. Le duel s’est terminé sur le score de 15 – 11. Il y a juste eu une petite alerte au niveau de la cheville, mais rien de grave. Elle a pu poursuivre son parcours vers le sommet sans problème. En demi-finale, c’est un véritable carnage. Elle n’a laissé à la roumaine Maria Boldor que 3 touches. Un score de 15 – 3 sans appel.

Et en finale, c’est l’italienne Arriana Errigo qui a subi la loi d’Ysaora Thibus, malgré son expérience et ses 8 titres mondiaux en poche. La tricolore n’a pas tremblé pendant le match, dominant les débats du début jusqu’à la fin : 5 – 2, 10 – 7, 13 – 8 pour finir sur le score de 15 – 10. Une très belle performance de la guadeloupéenne qui ne tient qu’à être rééditée.

https://twitter.com/i/status/1549448479839293443

Retrouve toutes les interviews ici