Equitation : une préparation aux JO pas forcément chamboulée ! (+ Vidéo)

Les Jeux olympiques de Tokyo étant reportés en 2021, c’est toute la préparation des cavaliers français qui s’est retrouvée transformée. Cela a été bénéfique pour certains, moins pour d’autres.

JUMPING

Ce sont des heures, des jours, voire même plutôt des mois de préparation minutieux qui ont été sacrifiés lorsque le Comité international olympique a annoncé devoir reporter les Jeux de Tokyo d’un an. C’est comme si vous aviez passé des jours à réviser pour un contrôle important et qu’il était tout simplement décalé à une date ultérieure. Dur ! Même si pour le coup, certains cavaliers ne se plaignent pas la situation. 

C’est le cas du jumping français. Alors qu’ils étaient sacrés champions olympiques par équipes à Rio en 2016, les Français étaient arrivés à la fin d’un cycle. Les meilleurs chevaux du moment étaient soient blessés, soient retraités, ce qui impliquait de former de nouveaux groupes. Et donc de repartir de zéro. Et tout cela prend du temps. Tellement de temps que l’Équipe de France n’a obtenu sa qualification olympique lors de l’Euro 2019 de Rotterdam.

Avec les JO qui devaient se tenir l’été prochain, la France était obligée d’aligner des couples peu expérimentés, alors que le pays compte parmi les cavaliers les plus expérimentés du monde. Les couples chevaux-cavaliers ont maintenant un an de plus pour se préparer, mais d’autres prétendants peuvent maintenant prétendre à une sélection en Equipe de France.

Car en plus des champions olympiques de 2016, Kévin Staut, Pénélope LeprevostRoger-Yves Bost et Philippe Rozier, ils sont plusieurs à pouvoir espérer voir Tokyo : Julien Epaillard, Simon Delestre, Olivier Robert, Nicolas Delmotte, Félicie Bertrand, Patrice Delaveau et la liste est encore longue ! Un seul problème pourrait néanmoins se poser, certains chevaux pourraient être vendus. Ce qui viendrait de nouveau compliquer la préparation. Quoiqu’il arrive, on souhaite bonne chance au monde du jumping français pour cette préparation et pour les Jeux qui finiront bien par arriver !

JUMPING

Retrouve toutes les interviews ici