Cyclisme sur piste – Championnats du monde : l’or pour Benjamin Thomas !

Vendredi, la France allait chercher ses premières médailles dans ces Championnats du monde de cyclisme sur piste à Berlin, en Allemagne. Ce samedi, c’est la première médaille d’or qui est tombée dans l’escarcelle des Français. Benjamin Thomas a maîtrisé l’Omnium, pour s’offrir son second titre mondial après celui obtenu en 2017. Il est le plus grand espoir de médaille de la piste française aux Jeux olympiques de Tokyo.

OMNIUM HOMMES

Tout d’abord, il convient d’expliquer ce qu’est l’omnium, pour les néophytes du cyclisme sur piste qui passeraient par ici. L’omnium, donc, pour faire simple, c’est une discipline découpée en quatre épreuves qui se déroulent le même jour : le scratch (une course où tous les coureurs partent en même temps), le tempo (les deux premiers coureurs à chaque tour remportent des points), la course à l’élimination (le dernier coureur de chaque section est éliminé) et enfin la course aux points (qui ressemble à la course au tempo). Ouf !

Benjamin Thomas n’a fait qu’une bouché de la concurrence. Avec un sang-froid à toute épreuve. Le coureur de Groupama-FDJ avait déjà été champion du monde en 2017. Mais ce titre est le signe de la maturité, de la prise d’expérience. Premier lors du scratch, le Français a ensuite été brillant sur la course au tempo, finissant deuxième, derrière le Néerlandais Jan-Willem van Schip. Auteur d’une petite erreur dans la course à élimination, il finit quatrième de cette épreuve. Il garde, à ce moment-là, une certaine avance sur van Schip. Lors de la dernière épreuve, celle de la course aux points, il s’est accroché à son dauphin pour arracher la victoire. 

OMNIUM HOMMES

Avant de penser aux Jeux de Tokyo, le Français avait, ce dimanche, une médaille à chercher sur la course à l’américaine, avec le jeune Donovan Grandin (19 ans). Benjamin Thomas se rendra ensuite en Italie, pays de sa compagne, pour y préparer les olympiades tokyoïtes. Allez Benjamin !

Retrouve toutes les interviews ici