Cyclisme : Arnaud Démare… mais pas tout de suite ! (+ Vidéo !)

Il est confiné depuis un long mois et demi, soit encore plus longtemps que la plupart d’entre nous. D’abord aux Émirats, puis ensuite, en Picardie. Arnaud Démare a vécu un drôle de périple depuis que la pandémie de coronavirus a mis le monde sur pause.

HATTA/HATTA DAM

Le Français a d’abord été confiné dans sa chambre d’hôtel à Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis) lorsque des cas positifs de contamination au Covid-19 ont été détectés dans la caravane de l’UAE Tour, compétition à laquelle il participait et avec laquelle il débutait sa saison. Loin d’être abattu, Arnaud Démare a fait preuve d’imagination pour faire passer le temps. Il a notamment transformé sa table basse en appareil de musculation et le fil de son fer à repasser en corde à sauter. On peut donc faire du sport avec beaucoup de choses, avec de l’envie et de l’imagination !

Lorsqu’il a enfin pu sortir de son hôtel, il pensait que l’épidémie était enfin derrière lui. Il ne savait pas qu’il n’était qu’au début de sa période de son confinement, quand, le 7 mars, il arrivait enfin chez lui, près de Beauvais (Picardie). Le sprinteur Groupama-FDJ a vite compris que toutes les courses pour lesquelles il s’était préparé allaient être annulées. Dégoûté, il n’a pas touché à un vélo pendant deux longues semaines.

Depuis, il s’est fait une raison et s’efforce de faire passer le temps chez lui, en s’occupant de son jardin, de quelques travaux à faire ou encore, comme beaucoup de monde, en dévorant les différents programmes Netflix ( compte tenu de la pauvreté des programmes TV du moment qui prouvent bien que le « monde de la télé » est complètement dépassé depuis plusieurs années maintenant, avec un manque de créativité consternant…). Le 30 mars, il a repris l’entraînement sur home-trainer. Il est suivi par son directeur sportif Frédéric Guesdon et Marc Madiot, son manager, l’appelle toutes les semaines. Malgré le confinement, l’équipe reste soudée autour de son coureur. 
Ce dimanche pascal ( Bonnes Pâques, les kids ! ), Arnaud Démare aurait dû être sur les pavés du Paris-Roubaix pour la douzième fois de sa carrière ! Pour continuer à se motiver, il reste convaincu qu’il pourra un jour remporter cette course mythique.

PARIS/TOURS

Retrouve toutes les interviews ici