Critérium du Dauphiné : Gaudu croque van Aert (+ Vidéo)

Le Criterium du Dauphiné est le dernier gros test avant le Tour de France. Et les français sont déjà au taquet. Alexis Vuillermoz (TotalEnergies) s’est emparé du maillot jaune lundi après une longue échappée. Et hier, c’était au tour de David Gaudu (Groupama FDJ) de se montrer à son avantage.

 

Coup de force des Men in Glaz

Dès le départ de l’étape, l’équipe B&B – KTM s’est montrée offensive en envoyant Sebastian Schonberger à l’avant. Il a formé un trio avec Jonas Wisly (Uno – X) et Thomas Champion (Cofidis). Alors que l’avance de l’échappée stagnait autour des 3min, les Men in Glaz ont remis le couvert avec trois hommes qui sont sortis du peloton à la poursuite de l’échappée. Alexis Gougeard, Miguel Heidermann et Pierre Rolland ont finalement rejoint la tête de course à 107km de l’arrivée. On a donc retrouvé 6 hommes dans l’échappée, dont 4 de la B&B – KTM.

Pierre Rolland n’était pas là par hasard. Il est le porteur du maillot à Pois du meilleur grimpeur de ce Critérium du Dauphiné. Il n’a pas réussi à prendre de points sur la première difficulté du jour, mais s’est rattrapé sur la suivante. La côte n’était que de 4ème catégorie, mais c’était toujours 1pt de récupéré pour conforter son avance au classement. L’échappée aura tenu jusqu’à 7kms de la ligne, mais elle se fera finalement reprendre après un dernier baroud d’honneur de Wisly, Schonberger et Rolland dans l’ascension finale.

 

La Jumbo – Visma encore en échec

L’équipe du maillot Jaune a contrôlé l’écart avec l’échappée pendant toute l’étape, puis c’est la Jumbo – Visma qui a pris la barre du peloton pour revenir dessus. Après avoir échoué la veille en laissant l’échappée se disputer la victoire, l’équipe hollandaise voulait se racheter. Grâce à Christophe Laporte, le peloton est revenu sur la tête de course. Il a ensuite été relayé par Jonas Vingegaard, 2ème du dernier Tour de France, dès que la route a commencé à s’élever. C’est à ce moment-là qu’Alexis Vuillermoz s’est fait décrocher de l’arrière du peloton, ou ce qu’il en restait après l’accélération du danois de la Jumbo. Primoz Roglic et Wout van Aert étaient parfaitement bien placés dans cette ultime montée de 6km à 5.6% de moyenne.

La première vraie offensive sera venue de Rémi Cavagna (Quick Step – Alpha Vynil). Le TGV de Clermont – Ferrand a fait exploser le groupe des favoris, mais la Jumbo a fait ce qu’il fallait pour revenir sur lui. C’est ensuite Esteban Chaves (EF Education – Easy Post) et Primoz Roglic qui ont mené la charge, mais sans creuser d’écart conséquent. C’est donc un sprint avec une trentaine de coureurs qui allait se dérouler, et avec van Aert dans le tas, un favori se dégageait.

Et le champion de Belgique a confirmé cette sensation. Il a lancé son sprint et s’est retrouvé en tête rapidement, contesté seulement par Victor Lafay (Cofidis) à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Le belge a levé les bras en signe de victoire… pour se prendre la tête dans les mains juste après. Pourquoi ? Parce que David Gaudu avait surgi de nulle part pour croquer l’actuel maillot Vert du Dauphiné sur la ligne. Gaudu remporte la 2ème victoire française de la semaine, au lendemain de Vuillermoz. Wout van Aert va pouvoir se consoler avec le maillot Jaune qu’il va enfiler pour le chrono d’aujourd’hui.

Retrouve toutes les interviews ici