Bernardin-Kingue-Matam

Des costauds aux JO

Et 4 français de plus à Rio pour représenter la France dans l’unique sport de force inscrit au programme des Jeux olympiques : l’haltérophilie ! Bernardin Kingue-Matam, médaillé de bronze européen l’année dernière, et Benjamin Hennequin, vice-champion du monde en 2011,  Giovanni Bardis et Gaëlle Nayo-Ketchanke

haltérophilie

Un sport de costauds ! Le but est simple : soulever une barre au sol en 1 ou 2 mouvements. Fastoche ? Ben non, pas tant que ça, c’est super technique ! Il existe 2 mouvements différents : l’arraché et l’épaulé-jeté. L‘arraché consiste à soulever la barre, bras tendus, en un seul mouvement. L’épaulé-jeté, la barre est d’abord portée à hauteur d’épaules, puis l’athlète se redresse et « jette » la barre au-dessus de sa tête, bras tendus. Il dispose de 3 essais pour chaque mouvement. Le vainqueur est celui qui totalise le plus de points dans sa catégorie de poids  : arraché + épaulé-jeté.

Pour te donner une idée, l’actuel champion du monde, catégorie + de 105 kgs, le russe Aleksei Lovchev a soulevé 475 kgs (211 + 264) !

Voilà, maintenant que l’on a planté le décor, voici quelques infos sur nos costauds tricolores :

Bernardin Kingue-Matam (26 ans, -69kg)  l’heure de la revanche aura sonnée ! En 2012 lors des Jeux de Londres, il s’était blessé et n’avait pu défendre ses chances. Cette fois entraîné par son frère David Matam Matam, il aimerait bien monter sur le podium ! Dans la catégorie -69 kg le niveau est très élevé : il faudra se battre !

Benjamin Hennequin (32 ans, -85 kg) va disputer ses 3è Jeux ! Il possède un super palmarès : Champion d’Europe 2016, 3è en 2014 au championnat d’Europe et champion de France la même année !

Giovanni Bardis (28 ans, -85 kg), présent à Pékin en 2008, pas encore de podium, on espère qu’il va nous faire la surprise !

Gaëlle Nayo-Ketchanke (28 ans, -75 kg), La seule femme du groupe, c’est la petite nouvelle ! Enfin, elle est déjà vice-championne d’Europe en titre ! 

 

 

 

 

Retrouve toutes les interviews ici