250 km dans le désert

En matière de « sport-aventure », il y a quelques rendez-vous qui sont devenus incontournables. C’est le cas, par exemple, dans les sports mécaniques, du rallye raid Paris-Dakar, dont on vous a déjà parlé ici ou encore . C’est aussi vrai pour le Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire, sans assistance et sans escale qui lui aussi a fait l’objet de plusieurs articles sur votre site de sport préféré (pour les retrouver, rien de plus simple, tu tapes « vendée globe » dans le moteur de recherche intégré sur la page d’accueil et tous les articles sur le sujet apparaissent !). Et c’est tout aussi vrai pour le Marathon des Sables (MDS), une course mythique contre les éléments et « contre soi même » qui consiste à parcourir, à pied, environ 250 km dans le Sahara Marocain. 

 

 

ATHLETISME - 2012 bourrie (eric) - (fra) -  sud du Maroc
Une course de 250 km dans le Sahara en autosuffisance… Le Marathon des Sables, un véritable défi physique.

 

Le défi fou d’un homme
Le Marathon des Sables c’est d’abord l’histoire d’un homme… Celle de  Patrick Bauer qui, en 1984, décide de parcourir à pied, en solitaire, 350 km dans un Sahara inhabité où il ne rencontrera ni village, ni oasis, ni point d’eau. Une aventure qui durera 12 jours et qu’il réalisera avec pour seul « bagage », un sac à dos de 35 kg contenant son eau et sa nourriture. Un exploit hors norme qui donnera naissance, deux ans plus tard, à la première édition du Marathon des Sables. Avec, au départ, 23 sportifs de l’extrême qui allaient entraîner, dans leurs pas, toujours plus d’aventuriers au fil des années.    

 

250 km en 6 étapes
Mais c’est quoi exactement le Marathon des Sables ? Et bien, tout « simplement » c’est  une course à pied en 6 étapes, au cours de laquelle les marcheurs doivent parcourir, en autosuffisance alimentaire et en allure libre (autrement dit à leur rythme) 250 kilomètres environ… Avec pour seule obligation de porter l’intégralité de leur équipement (nourriture et matériel obligatoires). Autant dire que cette épreuve ne se prépare pas à la légère. Et pour savoir comment aborder au mieux le Marathon des Sables, quoi de mieux que de prendre l’avis d’un spécialiste en la matière… Un homme qui, à 62 ans, a remporté deux Coupes du monde d’ultra-marathon, a participé à 165 raids par étapes (dont 29 Marathon des Sables) et parcouru 217 000 km en courant… Cet « ultra runner » c’est Karim Mosta : « Une fois que cette envie est là (ndlr : l’envie d’aller au bout représente 50 % du chemin à parcouriret qu’on est en capacité physique de le faire, il faut se préparer au moins six mois à l’avance. Vous pouvez commencer à faire un peu de musculation, des exercices de renforcement musculaire, travailler la course à pied et faire des entraînements croisés avec du vélo par exemple. Trois ou quatre mois avant la compétition, en plus de tout cela, il faut intégrer à vos sorties l’élément « sac à dos ». D’abord lesté d’un kilo, puis deux, trois, et ainsi de suite, jusqu’au poids que vous aurez sur vos épaules lors du MDS. Il ne faut surtout pas arriver le jour de la course sans avoir testé l’effort avec un sac à dos. Vous éviterez ainsi le risque de blessure.  »   

 

ATHLETISME - 2012 tonetti (nicola) - (ita) -    MAG(1555) du 05/05/2012  sud du Maroc
Courir ou marcher sous 40°C met les organismes des participants à rude épreuve.

 

Départ le 7 avril de la 32ème édition
Le départ de l’édition 2017 du Marathon des Sables sera donné demain, le 7 avril. Il s’agira de la 32ème édition et quelques 1 300 coureurs seront au départ. Depuis sa création, le MDS a attiré 20 000 participants de 16 à 83 ans, dont 20% de femmes. Si vous voulez suivre cette compétition « de ouf », les kids, vous pouvez aller sur le site officiel du Marathon des Sables (http://www.marathondessables.com/fr/marathon-des-sables-maroc/web-tv)

Retrouve toutes les interviews ici