Mondiaux de Doha : Des perfs’ à tout va mais pas pour les Bleus… ( + Vidéo )

Cette dernière journée des Championnats du Monde d’athlétisme de Doha a été à l’image de l’ensemble du Championnat, les kids. Et oui, on a pu en encore assister à des perfs’ d’un niveau impressionnant de la part des étoiles des pistes mais sans étincelle de la part de nos Bleus. Tandis que Timothy Cheruiyot (1500 m, course dominée de bout en bout et terminée en solitaire en 3mn 29s 26 !), Joshua Cheptegei (10.000 m, victoire en 26″48s37 au coude à coude avec Kejelcha, 2e en 26’49”34 ! ), Nia Ali (100 m haies avec 12s34 , 15 mois après avoir donné naissance à son 2e enfant ! ), Anderson Peters (javelot, 86,89 m et 1ere mondiale de tous les temps pour un lanceur de La Grenade !  ), des équipes des Etats-Unis d’Amérique (sur relais 4×400 m H où notre relais tricolore a fini 7e et F) et surtout Malaika Mihambo à la longueur ( vidéo ci-dessous, 7m30, à 22 cm du record du monde mythique de Galina Chistyakova ! ) ont brillé de mille feux dimanche, le bilan de notre équipe de France n’est donc composé que de deux seules médailles, pour Quentin Bigot (argent) au lancer de marteau et Pascal Martinot-Lagarde (bronze sur 110 m haies), auxquelles se rajoutent six places de finalistes en tout et pour tout. Bien inquiétant en vue des Jeux Olympiques de Tokyo qui arrivent dans 10 mois…

Si l’on en croit André Giraud, le Président de la FFA qui a notamment déclaré : « On n’a pas su s’adapter aux particularités de ces Championnats. On arrivait plein d’incertitudes, qui pouvaient se transformer en bonnes surprises ou en échec et ça a été des échecs plutôt que des surprises. Il y avait des paramètres à maîtriser, comme le calendrier, le lieu. Ces conditions ont été maîtrisées par d’autres pays, il faut dire la vérité. On n’a pas préparé ces Championnats comme on aurait dû….. Il va falloir se préparer différemment », le constat est manifestement assez sévère ( mais réaliste ) pour l’ensemble du Groupe France, dont l’équipe de direction. Mais si l’on pousse un peu plus loin la logique du raisonnement, on peut légitiment se poser la question suivante : « le staff de l’équipe de France est-il composé d’une équipe de « Bleus » ( dans le sens « novices » du termes ) ou d’incompétents  pour préparer de manière optimale l’équipe de France à ce type de grands rendez-vous

Retrouve toutes les interviews ici