Dans les pas du marathon

Une petite balade de 42,195 km cela vous tentes les kids ? Vous trouvez ça « trop long » ? Faites nous confiance vous allez adorer le programme que l’on vous propose puisqu’on vous emmène à la découverte de l’une des disciplines les plus emblématiques de l’athlétisme… le très mythique marathon. Alors, pourquoi aujourd’hui ? Et bien, d’une part, parce que le week-end dernier s’est déroulée l‘édition 2017 du marathon de Paris. Avec une première historique puisque pour la première fois, les courses masculines et féminines ont été remportées par… un couple ! En l’occurrence, le kényan Paul Lonyangata chez les hommes qui a signé son 3e succès sur 42,195 km après ceux à Lisbonne en 2013 et Shanghai en 2015. Son temps ? 2 heures 6 minutes et 10 secondes ! Et, chez les femmes, son épouse Purity Rionoripo en 2h 20 min 55 sec, établissant, ainsi, le nouveau record de l’épreuve. Et, d’autre part, parce que ce week-end c’est Bordeaux qui accueillera son désormais traditionnel marathon nocturne. Cela méritait bien une petite mise à l’honneur sur votre site préféré non ?

 

ATHLETISME - 2017  *** Local Caption ***   *** Local Caption ***
Quel que soit le temps à l’arrivée, finir un marathon est déjà une victoire exceptionnelle.


Une bataille victorieuse

Comme souvent, on démarre avec un peu… d’histoire. Au cas où vous ne le sauriez pas déjà, il faut qu’on vous dise que Marathon est d’abord une ville située en Grèce à quelques 40 km d’Athènes. Et qu’en 490 avec J.C (on est d’accord ça date « un peu »), s’y est déroulée une bataille entre les Athéniens et les Perses… Selon la légende, à la fin de la bataille, le soldat grec Philippides accomplit d’une traite la distance qui séparait le champ de bataille de Marathon de la ville d’Athènes (soit 40 km), où il devait apporter la nouvelle de la victoire. Et, toujours selon la légende, ce soldat serait mort d’épuisement à peine arrivé, après avoir eu juste le temps d’annoncer la victoire… « Niké » en grec ! D’où le nom de la célèbre marque de sport d’ailleurs.  

 

Les J.O. de Londres marque la naissance des 42, 195 km
Voilà pour la petite (ou la grande) « Histoire ». Beaucoup plus tard, c’est le Père des Jeux Olympiques modernes, le Baron Pierre de Coubertin en personne, qui a eu l’idée de s’inspirer de cette légende pour créer l’épreuve du marathon. Et c’est en 1896, à Athènes, lors des premiers J.O. de l’ère moderne, que la course est courue pour la première fois. Sur une distance d’environ 40km, soit approximativement la distance qui sépare les villes de Marathon et d’Athènes. Il faut attendre les J.O de Londres pour que la distance officielle soit fixée à 42,195 km. Pourquoi ? Tout simplement parce que les enfants de la famille royale voulaient assister au départ des concurrents… On décida donc de faire partir la course de la pelouse du Château de Windsor. Et parce qu’il fût décidé que l’arrivée se ferait sur le White City Stadium, devant la loge royale d’Edouard VII. Soit une distance précise de 42,195 km.  

 

TRANSMISSION (gbr) radcliffe (paula)
Paula Radcliffe détient le record du monde du marathon chez les filles en 2H 15 min et 25 s.

 

Un record du monde à 2h 2min et 57 s
On terminera ce papier, les kids, en vous disant que le marathon occupe une place particulière aux J.O car l’épreuve a traditionnellement lieu le dernier jour de la compétition… et que la remise des médailles se déroule pendant la cérémonie de clôture. Le record du monde est détenu est actuellement détenu par le Kéynan Dennis Kimetto en 2h 2 min et 57 s pour les hommes… Un record établi à Berlin en 2014. Et par la Britannique Paula Radcliffe en 2h 15 min et 25 s chez les femmes, lors du marathon de Londres en 2003. 

Retrouve toutes les interviews ici