Ces coureurs qui nous font marcher

La tricherie dans le sport est un vilain défaut… comme dans la vie d’ailleurs ! Et si certains sportifs se dopent pour accomplir des exploits, d’autres n’hésitent pas à imaginer toutes sortes d’astuces pour triompher ou améliorer leurs performances. Tenez, prenez le marathon… une discipline plus qu’exigeante qui nécessite une sacrée préparation et une grande force mentale. Et bien, pour arriver au bout de ces fameux 42,195 km, ils sont quelques-uns à avoir trouvé « plus simple » pour réussir l’exploit de finir la course voire… de la gagner !

 

ATHLETISME - 2015 Nov 1, 2015; New York, NY, USA; Runners make their way across the Verrazano-Narrows Bridge during the start of the New York City Marathon. Mandatory Credit: Eric Sucar-USA TODAY Sports *** Local Caption ***
Heureusement, la très grande majorité des marathoniens ne comptent que sur les capacités physiques et mentales pour arriver au bout de leur rêve.

Trahis par une moustache
A l’image de ce groupe d’étudiants qui, en 2010, participaient au marathon de Xiamen en Chine… Ils ont tout simplement décidé de se partager le parcours en se faisant passer le dossard ! Une technique également adoptée par un certain Abbes Tehami, en 1991, au marathon de Bruxelles. Lui, c’est son entraîneur qu’il fit courir pendant les premiers kilomètres avant de sortir d’un bois pour prendre sa place, faire une remontée fantastique et remporter la course au sprint. Malheureusement pour lui – et heureusement pour l’esprit sportif – les organisateurs ne se sont pas laissés avoir… Ils ont démasqué les deux tricheurs grâce à une moustache portée par celui qui avait pris le départ et qui avait « disparue » à l’arrivée.

En voiture Fred…
Et la triche ne date pas d’hier… Le précurseur en la matière est certainement Fred Lorz. On est alors en 1904, aux Jeux Olympiques de Saint-Louis (Etats-Unis). Le marathon se court sous une véritable canicule et sur les 32 partants, 14 seulement franchissent la ligne d’arrivée. Dont le dénommé Lorz qui remporte d’ailleurs l’épreuve. Mais on découvre finalement que pris de crampes pendant la course, c’est en voiture qu’il se fit conduire 8 km avant l’arrivée.

 

 

ATHLETISME - MARATHON DE BOSTON - 2015 Apr 20, 2015; Boston, MA, USA; Runners cross the finish line of the 2015 Boston Marathon. Mandatory Credit: Brian Fluharty-USA TODAY Sports  *** Local Caption ***
Finir un marathon est déjà un exploit en soi… Certains sont donc prêts à tout pour y arriver, même au pire !

 

…ou en métro Rosie
Les transports, Rosie Ruiz connaît bien… Car celle qui demeure certainement la plus « célèbre » des tricheuses a « fait fort » en 1980, d’abord New York puis à Boston. Lors du célèbre marathon américain, elle décide d’emprunter le métro car elle était épuisée au bout de 30 km. Discrètement, elle rejoint ensuite la foule des coureurs et termine l’épreuve en 2h56. Un temps qui lui permet de se qualifier pour le marathon de Boston ! Là, elle décide de louer une chambre dans un hôtel à côté de le ligne d’arrivée… Encore une fois, elle se glisse dans la foule après s’être aspergée d’eau pour faire croire à de la transpiration ! Seul « petit » problème : elle n’a pas vu que le peloton est derrière elle et elle s’impose donc en 2h31 en faisant semblant d’être épuisée. Un temps « canon » qui explose tous les records. Ne sachant que répondre aux journalistes qui découvrent cette inconnue, elle est démasquée, bannie à vie de marathon et doit même… changer de nom !

Retrouve toutes les interviews ici