Athlé : Beamon, Lewis, Powell : les hommes volants!

Pour les passionnés d’athlétisme, les Jeux Olympiques de Mexico, en 1968, restent une période extrêmement riche en événements divers ! Tout d’abord  le podium du 400 mètres des deux noirs américains John Carlos et Tommie Smith qui ont manifesté contre le racisme frappant leur communauté aux Etats Unis en levant un poing ganté de noir ou encore la nouvelle façon d’aborder le saut en hauteur en retombant sur le dos (inventée par Dick Fosbury), alors que jusqu’ici, seul le rouleau ventral était utilisé !

Mais Mexico, ce fût surtout cette soirée du 18 octobre 1968 qui restera gravée à jamais dans les mémoires des fans de saut en longueur…et même des autres ! Orage grondant, vent dans le bon sens, l’altitude qui offre un peu moins de résistance de l’air et l’immense talent d’un sauteur nommé Bob Beamon ont permis , sous les yeux écarquillés des spectateurs, d’améliorer le record du monde de 55 centimètres ! L’instrument de mesure n’ayant pas été prévu pour une telle distance, il a fallu sortir le décamètre! Dès son premier saut Beamon a « tué le concours » et, en effet, jamais ses adversaires ne s’en remettront ! Lui non plus, d’ailleurs,  puisque plus jamais il n’approchera ce record et il prendra sa retraite très rapidement après cet exploit mythique !JO 1968

Bob Beamon survolant Mexico pendant son saut record !

Toujours en saut en longueur, cet incroyable duel à Tokyo entre deux sauteurs exceptionnels, Carl Lewis et Mike Powell ! Encore une date qui reste en mémoire : le 30 août 1991 !

Jusque là, Carl Lewis est invaincu depuis 65 concours dont quinze où il a battu Mike Powell. Autant dire qu’il est le grand favori … même si lors du championnat des Etats Unis qui a eu lieu peu de temps avant, Lewis n’a gagné que d’un petit centimètre. A cette occasion, Powel lui avait d’ailleurs lancé : « Un jour, je t’aurai ! ». Lewis est donc un peu nerveux. Et Powell cherche à se persuader qu’il peut battre son « ennemi » en se répétant « s’il est capable de réussir six bons sauts, moi, il ne m’en faut qu’un ! »…

Nous sommes dans le concours: Carl Lewis a déjà fait un saut « mordu »( donc non comptabilisé) à plus de neuf mètres (!) puis au bout d’une course parfaite réalise…8,91m…Record du Monde! Ce record (8,90 m par Beamon) que Lewis jugeait « long comme une Cadillac » ! La « réponse » de Powell n’a pas tardé: cinquième essai, course parfaite, planche impeccable…8,95m. Record de Lewis battu ! Pour terminer le concours, sixième et dernier essai: saut mordu de Powell puis Lewis saute… : 8,84m ! Ouf! Mike Powell est Champion et Recordman du Monde !

SAUT EN LONGUEUR HOMMES

Mike Powel, à la retombée de son saut record!

A noter le commentaire pas trop « fairplay » de Carl Lewis après le concours: « c’était le meilleur saut de sa vie et il ne le répétera peut-être jamais plus ». Prophétie qui s’avèrera par contre juste puisque son adversaire ne sautera plus jamais au-delà de 8,70m.                    

Voilà, l’histoire de ces hommes volants et de leurs records n’est vraiment pas ordinaire! De nos jours, les meilleurs sauteurs culminent à 8,50m et on est souvent sur le podium olympique vers 8,25m. Et pour l’instant, le record de Mike Powell tient toujours ! Pour vous donner une idée, les Kids, un but de football mesure 7,32m de long…il manque donc encore 2,63m ! Vous pouvez aussi essayer dans un sautoir en partant du bord du sable : un sautoir règlementaire mesure 9 mètres de long… soit à peine 5 centimètres de plus que le record du monde ! Impressionnant non?

Et hop, petite vidéo sur le concours historique de Tokyo en 1991 entre Lewis et Powell !:

Retrouve toutes les interviews ici